4 conseils pour protéger votre vélo

Publié le : 11 avril 20234 mins de lecture

Se faire voler son vélo est un phénomène courant dans le monde entier. Il est vrai que les vélos sont un excellent investissement : ils contribuent à la protection de l’environnement, à votre santé et vous rendent même plus heureux. Cependant, lorsque vous achetez votre vélo, vous devez prendre en compte la question de la sécurité. À Amsterdam, aux Pays-Bas, capitale mondiale du cyclisme et considérée comme la meilleure ville pour faire du vélo, le nombre annuel de vols de bicyclettes varie entre 50 000 et 80 000. En d’autres termes, même dans l’endroit le plus propice au cyclisme, le vol est un problème sérieux. Mais il est possible de s’en prémunir !

1. Investissez dans la sécurité

Les assureurs conseillent de dépenser l’équivalent de 20% du prix du vélo pour son antivol. Gardez à l’esprit qu’avec le temps et les bons outils, n’importe quel cadenas peut être cassé ; cependant, un bon cadenas retardera le vol et découragera le voleur. Envisagez d’installer plusieurs cadenas, de préférence de types différents (rigides et flexibles), car ils retarderont davantage le processus et nécessiteront plus d’outils, compliquant ainsi ce qui devrait être un vol simple et rapide.

2. Verrouillez le vélo dans un endroit solide

Fixez de préférence votre vélo à un porte-vélos, mais si aucune de ces options n’est possible, essayez de l’enfermer dans un endroit solide pour rendre le vol plus difficile. Les vélos en forme de « U » inversé sont les mieux adaptés car ils permettent de verrouiller les deux roues. Important : si votre vélo est équipé d’une attache rapide, verrouillez-la également ou emportez-la avec vous. Essayez de ne pas attacher votre vélo à un arbre, car les tentatives des voleurs pourraient endommager l’arbre.

3. Cadenas en U et cadenas en D

Ils ne sont pas à l’épreuve du vol, mais ils augmentent considérablement les chances que le voleur ne réussisse pas. Comme indiqué précédemment, il n’est pas recommandé d’investir dans un seul cadenas. L’idéal est d’utiliser le cadenas en U (aussi appelé D-Lock) pour bloquer la roue arrière (paracycle, poteau, c’est comme vous voulez – tant que c’est un endroit légal !), et un câble en acier pour sécuriser la selle et la roue avant. Privilégiez ceux qui sont verrouillés par une clé et évitez ceux qui sont dotés d’une combinaison de mots de passe, car avec du temps et de la patience, il est possible de deviner le mot de passe choisi.

4. Pourquoi ne pas innover ?

Si vous avez les moyens d’investir dans des concepts qui sortent des cartons, les risques de vol diminuent également. Cependant, les cyclistes ne sont pas les seuls à devoir changer leurs habitudes pour pouvoir ranger leur vélo en toute sécurité. Des initiatives telles qu’un parking souterrain pour vélos, montrent qu’il est tout aussi important d’investir dans l’infrastructure de la mobilité urbaine que d’augmenter le nombre de cyclistes, en garantissant leur sécurité et leur confort.

Comment mesurer la taille d’un casque de vélo ?
Pourquoi aller au travail à vélo ?

Plan du site